Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En parcourant ce site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies.
News - Cellvizio - 17 mars 2021

Mauna Kea Technologies annonce son soutien à la recherche clinique sur l’évaluation de l'utilisation du Cellvizio® pour les patients atteints du COVID-19 et souffrant d'insuffisance respiratoire

Évaluation du rôle de Cellvizio dans la mesure de l'atteinte pulmonaire dans les phases aiguës et de récupération de la maladie 

Mauna Kea Technologies annonce son soutien à la recherche visant à déterminer dans quelle mesure Cellvizio peut être efficace chez les patients atteints de COVID-19 en phase aiguë et/ou prolongée, souffrant de complications respiratoires persistantes. Mauna Kea Technologies offre des moyens techniques aux chercheurs qui aident à démontrer le rôle que Cellvizio pourrait jouer dans la prise en charge des patients atteints du COVID-19, en évaluant la fibrose pulmonaire et les modifications de la micro vascularisation, ainsi que les dommages au niveau des alvéoles et des capillaires pulmonaires. Ces symptômes sont en effet couramment observés chez les patients souffrant d'infections respiratoires légères ou sévères pendant la phase aiguë et/ou de récupération de la COVID. Les équipes cliniques intéressées peuvent soumettre leurs projets sur ce site web: www.landing.maunakeatech.com/covid19

"Avec 75 % des patients atteints d’une forme sévère de la COVID ayant un syndrome respiratoire aigu sévère et des millions de patients atteints d’une forme moins agressive de la COVID mais continuant à présenter des symptômes après leur rétablissement initial1, il est de plus en plus évident qu'une grande partie de ces patients2 seront confrontés à des complications médicales à long terme dues à leurs infections, y compris des symptômes respiratoires, circulatoires et neurologiques3", a déclaré Robert L. Gershon, Directeur général de Mauna Kea Technologies. "Les outils de diagnostic et les paramètres cliniques actuels n'ont qu'une valeur limitée pour évaluer le processus réel de la maladie au niveau alvéolaire tant dans l’épisode aiguë que dans la phase de récupération de la maladie. Cellvizio a prouvé sa capacité à évaluer les dommages du tissu pulmonaire à un niveau cellulaire qui sont corrélés aux insuffisances respiratoires et nous sommes impatients de trouver des moyens de soutenir la communauté scientifique COVID et les médecins qui traitent à la fois les patients COVID sévères en phase aiguë et les patients COVID longs avec des symptômes persistants." 

Jouke T. Annema, M.D., Ph.D., professeur d'endoscopie pulmonaire au centre médical universitaire d'Amsterdam (A UMC), a reçu l'autorisation du comité d’éthique pour lancer une étude clinique pilote utilisant la pCLE pour l'évaluation des patients COVID-19 en soins intensifs souffrant d'insuffisance respiratoire (étude enregistrée dans le registre d'essais cliniques néerlandais sous le numéro : NL9281). Cette étude est financée par Mauna Kea Technologies. Le Professeur Annema et son équipe ont précédemment démontré que l'imagerie endomicroscopique de patients souffrant de syndrome respiratoire aigu sévère, non COVID, est sûre et permet d’obtenir une imagerie alvéolaire a un niveau microscopique et de haute qualité permettant de différencier certains critères morphologiques4 (Clinicaltrials.gov : NCT04479007). Ils ont conclu que l'imagerie endomicroscopique a une valeur ajoutée par rapport au scanner thoracique et qu'elle a le potentiel de distinguer les causes principales d'insuffisance respiratoire chez les patients gravement malades en soins intensifs. "Les caractéristiques de la pCLE dans le syndrome respiratoire aigu sévère lié à la COVID-19 sont inconnues et il est urgent d'acquérir une imagerie très détaillée du compartiment alvéolaire", a déclaré le Professeur Annema, ajoutant que "l'imagerie endomicroscopique pendant la bronchoscopie dans les unités de soins intensifs pourrait améliorer le diagnostic/l'étiologie du syndrome respiratoire aigu sévère lié à la COVID-19 et avoir un impact potentiel sur le traitement." 

Dans une autre étude, le Dr Olesya V. Danilevskaya, M.D., Ph.D., du Centre fédéral de recherche clinique de l'Agence fédérale de médecine et de biologie, à Moscou, en Russie, évalue l’imagerie endomicroscopique chez des patients COVID en phase aiguë (Clinicaltrials.gov : NCT04451889). Le Dr Danilevskaya a ajouté que "les 15 patients COVID atteints par le syndrome respiratoire aigu sévère, inclus dans cette étude, ont été imagés avec succès et en toute sécurité dans l'unité de soins intensifs avec le Cellvizio pendant la bronchoscopie", elle a ajouté que "les images d’endomicroscopie seront corrélées aux résultats du scanner thoracique et de l'analyse du lavage bronchoalvéolaire." 


1. www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/cases-updates/burden.html 
2. Rubin R. As Their Numbers Grow, COVID-19 “Long Haulers” Stump Experts. JAMA. 2020;324(14):1381–1383. doi:10.1001/jama.2020. 
3. del Rio C, Collins LF, Malani P. Long-term Health Consequences of COVID-19. JAMA. 2020;324(17):1723–1724. doi:10.1001/jama.2020.19719 
4. Confocal laser endomicroscopy (CLE) in patients with acute respiratory failure on the ICU. Kirsten A. Mooij - Kalverda, Lizzy Wijmans, Lieuwe Bos, Marry Smit, Inge Van Den Berk, Daniel De Bruin, Peter Bonta, Marcus Schultz, Jouke Annema